Conférence Plénière de Eric Bruillard

ParSUN-IP

Conférence Plénière de Eric Bruillard

Eric Bruillard est directeur du laboratoire STEF de l’ENS Cachan

Eric Bruillard : Innovations technologiques, institutionnelles, pédagogiques : quelles relations ?

Beaucoup d’innovations technologiques apparaissent porteuses de grands espoirs dans l’éducation, amenant des potentialités qui semblent radicalement nouvelles et qui le sont parfois effectivement. Pourtant, leur « intégration » dans les systèmes d’enseignement est souvent faible et les désillusions sont au rendez-vous. Les institutions éducatives sont également porteuses de changement et il arrive que des technologies « nouvelles » constituent le vecteur, le catalyseur, voire le prétexte de ces changements. Leurs traductions en innovation pédagogique sont en général en question. Des innovations pédagogiques ont pu se heurter à des obstacles institutionnels qu’elles n’ont pas su lever ou contourner. Ainsi, on peut se demander si innovations technologiques, innovations institutionnelles, et innovations pédagogiques sont compatibles ou plutôt comment les rendre compatibles et, pour ce faire, le rôle que peuvent prendre des collectifs ou des communautés d’enseignants ou de chercheurs.

Télécharger la vidéo (clic droit, enregistrer sous)

À propos de l’auteur

SUN-IP administrator

1 commentaire pour l’instant

Serge Pouts-LajusPublié le5:18 - Mar 12, 2015

Merci pour cette très intéressante conférence.
Je voulais réagir sur un argument à propos des ENT (à partir de 26′). Eric évoque une observation d’enseignants « innovants » de SVT montrant qu’aucun d’entre eux n’utilisait l’ENT. Il l’explique par le fait que l’enseignant innovant a besoin de contrôler lui-même les outils et les ressources qu’il utilise. C’est certainement une analyse juste. Elle accrédite l’idée que l’enseignant innovant est un enseignant seul qui a besoin d’avoir « ses » outils. Lorsqu’il coopère, ce qui est fréquent, il le fait avec des collègues d’autres établissements que le sien, innovants comme lui, mais éparpillés sur tout le territoire. Mais si nous avions affaire, non plus à des enseignants innovants mais à des équipes innovantes, à des établissements innovants, l’usage de l’ENT deviendrait alors pertinent, précisément parce que l’ENT est l’outil d’une communauté locale. La difficulté des ENT avec la pédagogie, elle est aussi le signe de cette particularité du système éducatif français qui privilégie l’innovation individuelle et produit peu d’innovation collective. Pour que la réforme du collège qui repose sur les dynamiques d’établissement réussisse, elle devra contrarier ce cours traditionnel des choses.

Laisser un commentaire